Fin de CMA

Une nouvelle fois nous avons été informés d’une fin de CMA intervenue dans des conditions scandaleuses.

Le père d’une famille hébergée en appartement CADA (centre d’accueil pour demandeur d’asile) aurait eu un comportement menaçant envers un membre de l’association gestionnaire. Sans explication, sans écrit circonstancié, sans tentative de conciliation, sans sursis, la famille a été sortie de l’appartement.

Interrogé, l’OFII (Office Français de l’immigration et de l’Intégration) a validé après coup la fin des CMA (conditions matérielles d’accueil). C’est la formule administrative pour dire que les gens sont mis à la rue sans la moindre solution, ni la moindre ressource.

Il y a, dans ces procédures opaques, sans possibilité d’explication, ni confrontation des points de vue, ni présence de tiers médiateurs, quelque chose d’anormal qui nous choque profondément.

Au stade

Le Télégramme nous a contacté pour donner des billets pour le match de foot d’hier au Moustoir à nos amis exilés.

Une chouette initiative. Merci.

3450 kilomètres

Au cours de ce mois de décembre 2017 qui s’achève, nous avons totalisé 3450 kilomètres à l’occasion de déplacements à Vannes et à Rennes.

En groupant les rendez-vous  et en organisant la collecte du courrier (pour la centaine de personnes qui nous demande de le récupérer) nous arrivons à réduire un peu le nombre d’allers-retours. Il reste conséquent cependant.

Il est important que cet effort bénévole soit réparti sur le plus grand nombre de personnes.

Si vous voulez participer, ne fut-ce qu’une fois par mois, cela sera grandement apprécié. Nous contacter pour toute précision (capdl@paysdelorient.info ou  06 44 96 63 67).

Le F1 est-il un CADA ?

Les demandeurs d’asile qui sont mis à l’abri au Formule 1 de Caudan ont eu la surprise, ce mois-ci, de voir leur ADA (Allocation de Demandeur d’Asile) amputée de la totalité de sa part «hébergement» . Aucune annonce préalable, aucune explication sur le moment. L’OFII (Office Français de l’Immigration et de l’Intégration) fait une nouvelle fois sentir sa toute-puissante impériale.

Zéro pointé sur la forme, donc. Sur le fond ça pose aussi problème. Cela veut dire que l’OFII considère que cet hébergement d’urgence – à l’initiative de la Direction de la Cohésion Sociale, pour ce que nous en avons – est une prise en charge qui équivaut à l’hébergement et l’accompagnement dans un CADA.

Et dire que là haut «ils» se vantent d’accueillir dignement 🙁

 

 

4 ordis libérés

Aujourd’hui on a configuré 4 ordinateurs portables qui vont pouvoir être utilisés par nos amis.

Ils nous ont été donnés à cette fin. Ce sont de bons appareils. Seule faiblesse la batterie ne tient plus la charge, donc ce ne sont pas complètement des portables, mais bon …

Écrasement des données précédentes, installation de Linux Mint et les voilà prêts pour une seconde vie.

Avissss : si vous avez des ordinateurs qui ne vous servent plus, ils peuvent nous intéresser !

 

Bug

Mercredi, aller-retour à Rennes pour l’enregistrement de demande d’asile de 4 personnes.

Arrivée 8h15 … deux heures d’attente … pour apprendre qu’il fallait retourner bredouille : le super système EURODAC (voir sur Wikipedia) était planté, donc aucun enregistrement ne serait pris.

Tristesse

Hier soir, Rémi – l’un des animateurs de l’atelier vélo – a été victime d’une collision mortelle à Lorient.

Nous pensons à sa famille, à ses ami·e·s, notamment de l’atelier vélo.
Nous pensons à lui, à ses rêves, à ses réalisations.
Nous les garderons dans nos coeurs et nos mémoires.

CAPDL

D’Albanie

Le site reporterre.net vient de publier un article intéressant qui fait le point sur l’émigration albanaise.

«Avec 7.432 dossiers (de demande d’asile) déposés en 2016, les citoyens albanais sont arrivés en tête de ce triste classement, devant les ressortissants de pays en guerre, comme les Syriens, les Afghans ou les Soudanais. (…) L’Ofpra a l’an dernier répondu favorablement à 16 % de ces demandeurs d’asile.» , un chiffre que le gouvernement voudrait voir diminuer considérablement à l’instar de ce qui se passe en Allemagne où moins d’1% des demandes d’asile provenant d’Albanie sont acceptées.

 

Pallier sans cacher

Lors de notre réunion hebdomadaire (vendredi 18h-20h à la cité Allende) nous avons évoqué la contradiction dans laquelle nous sommes :

  • d’un côté il nous parait normal de faire notre part en aidant de diverses manières (loisirs, transports, mise à l’abri, aide aux repas en ce moment),
  • de l’autre cela masque l’insuffisance des efforts des institutions (raréfaction des hébergements en CADA par l’OFII, insuffisance de l’accueil de jour, carence de l’hébergement d’urgence, délais excessifs dans l’octroi de certaines aides …).

Un groupe de travail s’est constitué afin de proposer une ou plusieurs actions à venir pour rendre visibles ces problèmes qui nous préoccupent.

À suivre donc.